La Prière un Moyen Efficace 05

La Prière un Moyen Efficace 05

La prière : un moyen efficace (5) David face à Absalom

Texte Biblique : 2 Sam.15.31 ; 17.1-14

Voici une situation particulière. Elle nous est rapportée dans ce texte, sur la vie du roi David. Un chapitre compliqué dans la vie du royaume d’Israël. Une lutte en interne. Il est plus facile de faire face à un ennemi lointain, que d’affronter une coalition faite des personnes qui nous sont proches. Achitophel et Absalon, étaient deux personnes proches au Roi David. La première en sa qualité d’ami intime et conseillé, le second en sa qualité de fils, le fruit de ses entrailles.

 La prière est donc, ce moyen efficace qui apporta une précieuse aide  au roi David. Lors de cette situation des doubles déceptions, dans sa vie.

Achitophel déçoit son ami intime David/Ps.55.13-17 

Achitophel était d’un apport inestimable pour le roi David. Pour ce qui concerne sa capacité analytique prouvée par la haute qualité des ses conseils (2Sam.16.23). Le seul rempart de David face à la déception d’Achitophel était la prière (2Sam.15.31). Comme un moyen, la prière a permis au roi David, de retrouver son cœur d’adorateur, et sa joie de vivre. Le roi a aussi retrouver sa capacité de voir son cœur  faire confiance à nouveau (Ps.34.4-9).

La prière agit efficacement face à une blessure causée par une personne proche. L’offense causée par une personne proche (V.13-14), diffère en intensité de la douleur et elle présente un besoin particulier de la prière pour sa guérison (Ps.55.17). La tendance générale face à l’offense, est de voir l’offenseur souffrir en retour de son action.

Mais lorsque le statut de l’offenseur est particulier, la réaction consiste en outre dans le renfermement du cœur à toute possibilité avenir de se confier, et de croire en l’autre au point de se mettre en une relation intime avec des nouvelles personnes.

Absalon déçoit son Père David (2Sam.15.7-12)

Dans son cœur David, reçoit un second coup dur porté sur sa capacité et sa position de Père, un fils soulève le peuple contre lui. Dans cette situation, la prière (2Sam.15.31) a agit comme un moyen qui a protégé le roi David contre le sang d’Absalom.

Dieu fait rejeter le bon conseil d’Achitophel (2Sam.17.1-8,9-14), le conseil proposé par Achitophel, était l’unique moyen pour finir avec David dans ce contexte de soulèvement. Voici trois raisons qui expliquent la fragilité temporaire du roi David :

  • Moralement, le roi était brisé de voir son fils le défié dans sa monarchie, voir le royaume connaître une guerre interne initié par un fils ;
  • Stratégiquement, le roi était dépossédé de son conseillé dont la capacité analytique est certifiée par les bons conseils ;
  •  Socialement, des voix de contestation du pouvoir du roi David n’était pas éteintes (2Sam.3.1, 6-10) et le risque d’une la guerre civile était plutôt grand (2Sam.20.1-2).

Toutes ses raisons montres, qu’Achitophel avait bien analysé la situation. Et sa proposition d’une attaque surprise contre le roi David, était la meilleur. Mais la courte prière faite par le roi David, a été considérée et utilisée par Dieu à son avantage. Dieu a fait échec, au bon conseil d’Achitophel.

Vérités tirée du texte :

  • La prière agit lorsque le bon conseil et les solutions intelligentes échouent ;
  • Dieu reste fidèle à sa parole même lorsque l’homme fait preuve d’infidélité dans tout le niveau et sur toute la ligne ;
  • La prière est réellement une puissance.

Orientation de la prière pour soi même :

  • Seigneur accorde moi la conscience active pour ce qui concerne la prière

Jamais abandonné.

Leave a Reply

Your email address will not be published.